Une proposition d’architecture balnéaire contemporaine

Partager
Share

D’avril à juillet 2016, Valeurs Ajoutées a piloté pour le compte de Spie Batignolles Nord, mandataire d’un groupement, une offre immobilière multi-produits sur une site sensible et remarquable : un îlot face à la mer et bordé par un canal sur la commune balnéaire de Malo-les-Bains, faisant partie de l’agglomération dunkerquoise.

La mission de Valeurs Ajoutées devait se limiter initialement à la coordination d’une offre dont le programme, le concept architectural et les acteurs étaient déjà largement arrêtés, et à la formalisation d’accords dont les principes avaient été échangés, avec comme principale difficulté le délai du concours.

En réalité, au cours du dialogue compétitif, il allait s’avérer nécessaire de refondre profondément le projet et de faire évoluer en douceur l’équipe de conception, de maintenir la motivation et la cohérence du groupement dans un contexte devenu incertain, tandis que le montage administratif ainsi que les accords financiers et contractuels allaient révéler une certaine complexité.

Le résultat de ce travail a été le dépôt d’une offre entièrement repensée, qu’avait permis l’acceptation par les membres du groupement d’une remise en cause profonde. La recherche architecturale, en particulier, avait porté à réinventer une architecture balnéaire, mais dans un esprit contemporain et gai.

Le dosage juste de confiance, de partage stratégique, de délégation et de complémentarité entre l’action de Valeurs Ajoutées  et celle du mandataire Spie Batignolles Nord est un élément que j’ai particulièrement apprécié dans ce contexte.

Composition du groupement

  • Mandataire et constructeur : Spie Batignolles Nord
  • Aménageur : S3D
  • Investisseur – exploitant hôtelier : Holdune (franchisé Accor), pour un mercure 4*
  • Exploitant Spa : Spa Espace Beauté
  • Promoteur logements au détail : L.I.F.E.
  • Architectes : De Alzua + / GPAA (Gaëlle Peneau) / Matador
  • Bureaux d’études : Maning / Simoë

Surfaces du projet

  • 4 125 m² d’hôtel 4 *, Spa et commerces.
  • 10 500 m² de logements et commerces phasés en 3 tranches.

Inventer un nouveau projet

Le nouveau projet est une architecture contemporaine mais d’échelle domestique, inspirée par l’esprit de Malo-les-Bains, et résolument balnéaire.

Le principe d’organisation est un ensemble de petits immeubles autonomes, ayant tous un accès naturel à la mer par des allées intérieures privées. La hauteur des immeubles est limitée, sans être identique d’un bâtiment à l’autre.

Le caractère de l’îlot nait de l’alternance de hauteurs, de volumes et de plissés de toitures.  Les hauteurs modestes, le jeu de volumes et de toitures et l’alternance de matérialité confèrent son échelle domestique à l’ensemble. L’architecture est vivante et gaie, avec des façades animées et variées, de nombreux balcons et une alternance de toiture-terrasse et de toits de style « malouines ».

Sur la digue, un front bâti horizontal, avec un traitement de grands balcons filants. Des gabarits mesurés, garantissant de belles lumières, assurent une continuité de la qualité de la Digue des Alliés. Ces immeubles reprennent la métaphore des maisons sur le toit, et traduisent en façades sur mer, le profil des maisons malouines.

En cœur d’îlot, une architecture de toits en décrescendo, vers la place Asseman. Elle fait pénétrer la lumière du sud jusqu’au cœur de l’ilot. Ainsi les bâtiments bordant la place sont en R+1 en limite de parcelle sur la place, quand le front de digue est en R+3+maison sur le toit.

Le cœur d’ilot est constitué d’allées privées à l’opération : elles permettent des typologies variées, logements collectifs, semi-collectifs et individuels, chacun disposant de balcons, terrasses ou petits jardins privés. On accède à son logement par des espaces privés paysagers, clos d’une grille extérieure, dans une ambiance intimiste.

Ainsi 100% des logements ont des vues sur la mer, le canal ou des jardins. Les parkings sont tous en sous-sol, grâce au dénivelé du terrain naturel.

A l’Est, la rue de la plage bénéficie d’un traitement particulier. Bordée de petits collectifs bas et de maisons, elle s’ouvre sur un jardin paysager, prenant soin ainsi des immeubles mitoyens des « ilots bleus ».

A la pointe nord-ouest, l’hôtel. Signal architectural, il s’adresse au grand paysage : la digue, la mer, la commune de Malo et Dunkerque. Son volume isolé et ses façades modernistes forment un utile contrepoint au « vélum » général de l’îlot, quasiment sans ombre portée sur les habitations du fait de sa position, et rappellent les hauteurs du FRAC de l’autre côté de la passerelle.

La disposition originale et l’architecture animée, non seulement réinventent l’îlot balnéaire, dans une vision contemporaine et gaie, mais confèrent également aux bâtiments une grande valeur d’usage et de vues, mer, canal, ou grands jardins.

C’est un projet qui réinvente Malo-les-Bains en formant un trait d’union respectueux avec l’esprit des lieux.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *